Le nouveau management : bienveillant et participatif

Le leadership du XXIème siècle va bouleverser l’ordre ancien, toutes nos idées reçues du siècle précédent où il était question de croyances fortes dans : un certain autoritarisme du chef, un centralisme pyramidal, du controle et du reporting, et des comportements et attitudes pas toujours à l’écoute ni respectueuses des hommes et des femmes.

Ce bilan raccourci résume nombre de situations vécues, ou constatées, ou relatées, sans compter la casse toujours en cours qui se traduit en dépression, burn out, ou pire.

Ce bilan n’est pas uniforme et de nombreuses entreprises ont réussi depuis longtemps leur mue.

Trop souvent encore il reste un fossé, un monde, un abîme entre les discours et la réalité.

Heureusement, le monde change, oui le monde dans tous les domaines et tous les espaces. Ce que nous avons vécu en politique en est l’illustration. Les vieilles rengaines et les vieux partis ont été mis au placard, au profit d’autres comportements et attitudes. Des générations entières de politiciens usés et cyniques ont été rengardisés, placardisés,  tous ceux qui faisaient du déclinisme leur fonds de commerce, tous ceux qui nous imposaient leur pensée unique, l’alfa et l’oméga de la pensée intellectuelle et médiatique française. Nous étions au bord de la capitulation, condamné, déclassé, prêt à sortir de l’histoire, par tous ces losers.

Or, en politique comme en management, tout est toujours question d’hommes et de femmes.

L’élection présidentielle a montré que faire le pari de l’optimisme, de la confiance, de l’espoir, libérait des énergies, de l’envie, de la confiance, indépendamment des programmes et du contenu. Voilà, on arrive au coeur du sujet :

Le management est une question d’attitude, de comportement, de changer notre regard sur nous mêmes et les autres.

Des choses simples :  dire bonjour, remercier, encourager, féliciter en s’intéressant à la réussite de son collaborateur et comment il s’est investi pour arriver,  faire confiance pour libérer les contraintes, les contrôles, qui entrainent méfiance, tricherie,  déresponsabilisation.

Ces nouvelles méthodes de management sont les facteurs clés de la réussite de l’entreprise. Les résistants vont nous dire : « Comment imaginer ne plus controler l’heure d’embauche, la pose des congés, l’engagement, l’implication des collaborateurs ? »

Le 20ème siècle s’est gavé de ces organisations, de ces fausses croyances, et en échange l’entreprise a démotivé ses troupes quand elle ne les a pas désespérées.

Il n’y a jamais autant eu de stage de cohésion d’équipe, de stage de motivation. 

Libérez l’entreprise et vous retrouverez tous les moteurs au vert : et la motivation et de l’engagement !

Osez la confiance, osez la bienveillance, osez changer de comportement et d’attitude, osez sourire, osez demander à vos collaborateurs leurs avis et suivez les, osez vous mettre dans équipe et plus seulement au centre, rendez les gens responsables, autonomes  : vous ne perdrez pas votre autorité mais vous gagnerez au contraire en leadership. 

Vous etes le leader aujourd’hui, et demain votre plus jeune collaborateur pourra etre à votre place, c’est la vie des entreprises, l’exemple politique d’aujourd’hui est une belle leçon de management, les rôles s’inversent entre les hommes, et c’est cela la démocratie comme dans le management : faire preuve d’humilité, de respect.

Le management de demain va etre respectueux des hommes et des femmes, il sera bienveillant ou il échouera.

 

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *