Le coaching en entreprise avec le modèle de Karasek

L’enjeu de toute entreprise tourne autour du résultat à atteindre, c’est à dire de la performance.

Le niveau de performance à atteindre est décidée et gérée par la gouvernance d’entreprise dont son rôle est d’avoir une vision, puis de définir une politique, puis des choix stratégiques, puis de décliner les actions et la politique sur le terrain.

La performance est la mesure des résultats obtenus.

Mais est ce pareil quand on parle de management par la performance ou de management par les  résultats ?

Si l’entreprise met en place une politique par résultats, elle s’engage sur une voie risquée pouvant laisser sur le bas coté des salariés et les entrainant en situation de démotivation et de stress, à l’origine des risques psychosociaux. Personne ne maitrise à la base les résultats atteignables, et cela conduit l’entreprise à mettre en avant beaucoup trop de processus réglementés et contraignants sur le dos du collaborateur pour tenter d’atteindre ces résultats : c’est ne pas reconnaitre les différences de chacun et combler ces différences de niveaux par des process à suivre et censés mettre tout le monde au meme niveau.

Ainsi, une politique centrée sur les résultats ne prend pas en compte les qualités intrinsèques de chacun, les potentiels, les capacités individuelles, les différences.

Un des outils  sur lequel s’appuie le coach professionnel, s’appelle le modèle de Karasek.

Cet outil a démontré les 3 origines majeures portant atteinte à la performance de l’entreprise et au bien etre des salariés.

  • Le 1er risque est  : « la demande psychologique »

Le collaborateur subit une charge de travail importante, par son rythme, son intensité, avec des directives parfois contradictoires ou changeantes.

  • Le 2ème risque concerne : « la marge d’autonomie »

Le collaborateur a peu de marges de manoeuvres, pour s’organiser, réaliser ses taches, lesquelles peuvent etre répétitives et sans faire appel à ses compétences.

  • Le 3ème risque est : « l’absence de reconnaissance »

Le collaborateur n’est pas reconnu, ni soutenu en cas d’erreur, il se sent isolé, à la dérive.

Ces 3 risques définis dans le modèle de Karasek, sont explosifs quand l’entreprise axe toute sa politique de performance sur les seuls résultats à atteindre, au détriment de la délégation, de l’autonomie, de la responsabilisation, de la prise en compte de l’humain et des différences entre salariés, de par leurs parcours, leurs cultures, leurs capacités, leurs compétences.

C’est alors que le risque de démotivation survient, 1er stade, avant le risque du stress à l’origine de maladies pouvant etre graves : isolement, perte de confiance, dépression, burn out, risques cardio vasculaires mortels ou suicides…

Le coaching d’entreprise propose de nombreux outils, pour anticiper, identifier, sensibiliser, corriger.

Le modèle de Karasek en fait partie, qui s’appuie sur des facteurs ressources pour contrer les facteurs risques, comme par exemple une remobilisation d’équipe.

Les entreprises sont conscientes que les décisions opérationnelles de terrain, au service de la vision d’entreprise et des choix stratégiques décidées, peuvent entrainer ces dégats, qui en fin de compte se retournent contre elles et les résultats, donc contre la performance.

C’est pourquoi elles font appel de plus en plus à des intervenants extérieurs pour avoir une vision objective de la situation. Bien sur, elles comptent sur le professionnalisme du coach, son expérience, son parcours, mais elles demandent aussi de quels outils il dispose.

Les outils :

 » Le 360  » permet d’enclencher une dynamique de feedback constructif et de progrès collectif

 » Le Leadership situationnel  » permet d’analyser et d’adapter sa pratique managériale 

 » Le modèle de Karasek  » propose des plans d’actions pour résoudre les problématiques de motivation et de stress au travail

«  Le travail de cohésion d’équipe » permet de travailler la remotivation de tout un groupe  

 » Les niveaux logiques de Dilts «  , véritable référentiel pour bien comprendre les situations et agir au bon niveau

Et d’autres démarches d’accompagnement et de management selon les situations…

Tous ces outils proposés dans le cadre d’un coaching professionnel d’entreprise remettent l’humain au centre, et au profit de la performance de l’entreprise.

Le bien etre des salariés remotivés, contribue ainsi à nouveau à la réalisation des résultats décidés par l’entreprise.

Pour me joindre ou prendre un RDV  :

pmoret@attitudes-positives.fr

 

 

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *