6 conseils et +++ pour rater une intervention en public

6 conseils pour rater une intervention en public

1. Commencer à parler avant de vous être stabilisé face à l’auditoire

2. Ne pas rappeler ce que vous faites là et de quoi vous allez parler

3. Considérer comme un acquis qu’on va vous écouter

4. Jargonner comme si vous vous adressiez à des initiés

5. Vous tourner vers vos slides pour les décrire à ceux qui les regardent

6. Invoquer la pendule qui tourne pour vous excuser d’être encore là.

Et encore d’autres erreurs A EVITER ou à NE PAS DIRE :

  • « Je promets d’être bref » : ah bon pourquoi ? 
  • S’adresser à UNE personne au premier rang en parlant le plus doucement possible
  • S’écouter parler et ne pas Savoir écouter et comprendre les questions posées
  • Parler en onomatopées : « heeeuuu », « Voilà »,  « Enfin bref »,  « De fait », « Je ne pense pas qu’il faille… »,  « Du coup »
  • Je ne suis pas un expert du sujet, mais je vais quand même vous présenter ce beau sujet… » , « Excusez moi » : Ah bon alors qu’est ce que tu fais là ?
  • Avoir le nez collé à ses notes
  •  Ne pas avoir répété son speech devant sa glace
  •  Ne pas croire en ce qu’on dit
  • Avoir des slides avec des informations inutiles
  • Croire que 20 minutes d’intervention ne seront pas de trop pour expliquer son projet
  • Ne pas faire de pause entre ses phrases : alors comment le public va digérer ?

Alors, on fait comment ? A FAIRE

  • Occuper la zone, c’est à dire pénétrer la zone de l’auditoire avant que tout commence
  • Parler avec l’auditoire en parlant de tout et de rien. Votre stress, qui est humain, diminue en parlant normalement avec les « gens » que vous ne connaissez pas.
  • Votre vie ne s’arrêtera pas si vous n’êtes pas au top
  • Ne pas se focaliser sur l’exigence de tout dire, si un point est oublié ce n’est pas grave
  • Abandonner son exigence de perfection rend plus performant, plus ouvert, notre cerveau est moins obnubilé par le stress qui absorbe toute l’attention, nous sommes plus ouverts pour réfléchir.
  •  Intégrer les techniques de relaxation physique : le contrôle respiratoire (5s d’inspiration 5 s d’expiration pendant 5mn avant l’intervention)
  • Bien s’ancrer au sol en 6 étapes : respiration, sourire, dynamisme, regard, ancrage, premiers mots

 

Source : David Abiker, journaliste Europe 1 et les apports Linkedin

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *