Le coaching et la pyramide de Maslow

maslow

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi le coaching prend tant d’importance dans le monde de l’entreprise ?

Pendant très longtemps, les entreprises ont répondu aux 3 premiers piliers de la pyramide pour satisfaire  le salarié en terme de motivation et d’investissement :

Besoins matériels : lui donner un bon salaire

Besoins de sécurité : lui octroyer un bon contrat de travail avec des avantages sociaux

Besoins d’appartenance : lui accorder un bon statut dans la société grâce à ce travail

Or, cela fait bien longtemps (époque taylorienne 1870-1930)  que les entreprises ont constaté la démotivation et l’absence de résultats en se limitant à ces niveaux, et sans  la prise en compte des 2 autres besoins en haut de l’échelle :

Besoins d’estime et de reconnaissance

Besoins d’accomplissement de soi

C’est ainsi que toutes les entreprises ont du faire face à cette série de questions :

Comment s’intéresser à l’humain et non pas qu’à son travail ? Comment le traiter ? Quoi lui dire ? Comment le reconnaitre ? Comment lui permettre un réel accomplissement sur un plan personnel dans le monde du travail ?

 Une entreprise a les compétences pour parler de management, pas pour parler de psychologie ou de développement personnel, d’où l’intervention extérieure comme le coaching pour offrir au salarié un espace de parole pour explorer sa personnalité à des fins professionnelles 

Comment satisfaire l’épanouissement du salarié, son bien etre, son bonheur au travail, sa motivation autrement que par le salaire et le statut social, autrement que par le management par objectifs ?

Cette prise de conscience des entreprises s’impose à elles pour traiter la réussite professionnelle du salarié, donner un sens à son engagement, à sa motivation, à son épanouissement.

L’entreprise s’y retrouve bien évidemment en terme de résultats et de performance.

D’ailleurs, que disent les jeunes générations actuelles ? Une majorité de jeunes déclarent rechercher en 1er l’intérêt du travail avant le salaire ou la sécurité de l’emploi. Etre fonctionnaire (malgré le risque du chômage) ne fait plus rêver, bien au contraire. Et de plus en plus rêvent de créer leur propre entreprise.

En recherchant l’accomplissement de soi dans son travail professionnel, l’etre humain est en quête d’un dépassement de soi qui correspond à ses valeurs, son éthique, et d’une manière transcendentale,  participer à l’oeuvre commune de l’humanité.

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *