Découvrir son émotion principale

Coeur rouge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A chaque moment de notre vie, nous pensons et agissons en fonction de nos émotions. D’où viennent elles, comment se produisent elles ? Est ce que nous nous connaissons vraiment pour savoir quelle émotion principale fait partie de notre vie ? Utilisons nous toute la palette des émotions et sommes nous enfermés dans une émotion particulière ?

Pour répondre à ces questions, nous savons aujourd’hui que l’être humain pense avec sa tete, ressent avec son coeur, agit avec son instinct, ce que résume la science en disant que

l’Homme a 3 cerveaux :

le néo-cortex pour penser, réfléchir, analyser, raisonner (le mental au niveau de la tete)

le limbique pour mémoriser, s’émouvoir, ressentir (l’émotionnel au niveau du coeur)

le reptilien qui gère nos comportements instinctifs, primaires (l’instinctif au niveau du ventre)

Parmi toute la palette des émotions, nous possédons:

les 3 émotions principales :

la peur, la tristesse, la colère

Laquelle est la votre ? Les 3 bien sur !

Pourtant, chaque etre humain s’est construit autour d’une émotion fondamentale depuis sa petite enfance, ce qu’explique en détail l’ennéagramme.

L’Ennéagramme nous apprend que chacun va réagir avec une émotion fondamentale issue de sa personnalité.

Découvrir quelle est son émotion principale qui habite notre personnalité permet de mieux se connaitre et mieux comprendre qui nous sommes.

Alors prêts ? 

Votre cerveau principal est INSTINCTIF

Votre émotion principale ( visible ou à l’inverse enfouie en vous) est la COLERE, 

SI : 

  • Vous vous reconnaissez comme une personne plutôt exigeante, recherchant une certaine forme de perfectionnisme
  • Vous vous reconnaissez une personne à fort caractère ou forte personnalité, qu’on entend parler fortement, les choses sont plutôt noir ou blanc avec vous, ne craignant pas le conflit et l’opposition s’il le faut
  • A l’inverse, vous vous reconnaissez une personne consensuelle, n’aimant pas le conflit, calme en apparence, plutôt lente, avec un fort controle de vous mêmes face aux conflits

Votre cerveau principal est EMOTIONNEL

Votre émotion principale est la TRISTESSE,

SI :

  • Vous vous reconnaissez comme une personne dynamique,  optimiste, offrant une image sociale  positive en toutes circonstances, et vous vous sentez dévalorisé quand vous n’etes plus dans l’action, la réussite, triste au fond de vous quand le lien social est rompu
  • Vous etes du genre à rêver votre vie plutôt que la vivre d’une manière terne, rêvant d’un monde idéal, et vous vous sentez différent des autres, le beau et l’esthétique sont importants pour vous
  •  Vous etes une personne empathique, portée vers les autres, pouvant etre déçue et triste de ne pas etre aimée à juste titre en retour

 

Votre cerveau principal est  MENTAL

Votre émotion principale est la PEUR, 

SI :

  • Vous etes une personne dont votre tour de controle est votre tête, votre mental tourne à plein régime, générant doute, projection et anticipation sur l’avenir, et sa série légitime pour vous de « oui mais »
  • Vous etes une personne intériorisée et orientée vers le raisonnement, la connaissance, l’intellectuel en partie, aimant vos moments de solitude, et vous dévoilant quand vous le décidez
  • Vous etes une personne plutôt épicurienne, adepte du carpe diem, à la recherche des plaisirs, de la vie belle, et en même temps très ancrée dans l ‘intellect avec la peur de souffrir de ne plus pouvoir avoir tous les choix et vivre intensément

Ces 3 émotions principales sont bien évidemment imbriquées et chaque etre humain les connait, les vit.

Si vous reconnaissez ne pas pouvoir définir clairement laquelle des 3 émotions est dominante ou si vous etes en désaccord, il est probable que vous perceviez votre personnalité et votre ego plutôt que votre moi profond.

La complexité de bien se connaitre est parfois difficile et à titre d’exemple :

La colère d’une personne à fort caractère, avec l’âme d’un chef, qui est donc son émotion principale, ne doit pas occulter que cette colère « automatique » peut cacher une grande tristesse bien sur, mais quand on parle d’émotion principale, il est important de reconnaitre que la colère dans cet exemple est le déclencheur et  mode habituel de réaction, avant de vivre d’autres états émotionnels.

Pour conclure, une 1ère démarche de connaissance de soi et de compréhension de son comportement émotionnel automatique, est d’activer ce qu’on appelle :

son observateur intérieur

Cela veut dire : accueillir l’ici et maintenant, où suis je dans la compulsion de ma personnalité

C’est pouvoir déclencher sa capacité à s’interroger, pour déconstruire en quelque sorte les habitudes de son ego.

Voilà un tout petit bout de ce que le coaching allié à l’ennéagramme peuvent révéler à chacun pour mieux se connaitre et ensuite en tirer de nouveaux comportements plus conformes avec son véritable moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *