6 manières de s’occuper chaque jour

Eric Berne, père fondateur de l’analyse transactionnelle, a observé et décrit six manières de structurer le temps. 

La structuration du temps :

  • le retrait : la personne se met à l’écart physiquement ou psychologiquement. Je ne souhaite pas entrer en contact avec l’autre, ainsi je ne m’exprime pas, ne répond pas, ne regarde pas, et je reste dans mon coin : je suis dans mes pensées et bien avec moi-même.
  • le rituel : il s’agit de séquences normalisées, standardisées (par exemple se saluer), d’échanges codifiés socialement. Permet d’échanger des signes de reconnaissance. Chaque groupe a ses propres rituels. C’est un automatisme attendu : « Bonjour- Bonjour » et chacun est satisfait. Si l’autre ne répond pas au bonjour ou répond différemment, il rompt ce rituel et va surprendre, car ce n’est pas la réponse prévue.
  • le passe-temps : caractérise les conversations aux sujets stéréotypés telles que les conversations de salon. Personne ne s’implique et reste en superficialité. Le plus caractéristique est la discussion sur le temps : « il fait beau aujourd’hui », « oui pourvu que çà dure ».
  • l’activité : comme son nom l’indique, il s’agit ici de séquences dont le but est de faire quelque chose, et quelque chose ensemble : un projet en commun par exemple. La conversation comme la gestuelle sont orientés vers cet objectif.
  • les jeux psychologiques : permettent des échanges de signes de reconnaissance intenses, mais négatifs. Ce sont les jeux de rôles que nous prenons, quittant ainsi la relation adulte-adulte, dans le but d’obtenir de l’autre (souvent inconsciemment) un résultat, une aide, une domination, ce qu’on appelle dans le « Triangle dramatique », un rôle de Persécuteur – Sauveur – Victime.
  • l’intimité : correspond aux moments où la communication est ouverte, basée sur la confiance, le respect, et l’acceptation de l’autre. Permet des échanges de signes de reconnaissance positifs de grande qualité et de grande intensité. Chacun accepte de se dévoiler, de dire ce qu’il pense, ressent, fait part de ses émotions, sans aucune volonté de manipulation.

 

#Eric Berne # Que dites-vous après avoir dit BONJOUR ? # Des jeux et des hommes # Stephen Karpman # Triangle Dramatique # Taibi Kahler # Process Communication # Attitudes Positives # Philippe Moret

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *