La CNV : la communication non violente

 

La communication positive est la base des bonnes relations. Alors elle n’est plus un jeu de pouvoir. Le Je se transforme en Nous.

Pourtant, certaines situations de la vie, certaines attitudes et comportements des gens, nous font réagir négativement : notre ego se protège par la peur, par la colère, la réactivité, la passivité, l’agressivité : pour se défendre.

Se défendre de quoi, de qui, contre quoi, contre qui ? Se défendre de ce qui remet en cause nos croyances sur la vie, sur soi, sur les autres.

En situation de stress, certains de nos besoins psychologiques ne sont pas nourris, contestés, malmenés, critiqués, pas reconnus.

Chacun porte en lui sa propre vision de la réalité, de ce qu’il faudrait faire, comment le faire, comment se comporter, comment être, avec une ouverture d’esprit qui a ses limites et donc sa part de réactivité et de jeu pour faire entrer l’autre dans sa case malgré tout.

La communication non violente est respectueuse de l’autre et aussi de soi. Elle édicte 4 principes :

  • Observer et écouter sans jugement
  • Exprimer ses sentiments, faire part de ses ressentis
  • Parler de ses besoins
  • Demander sans exiger, faire une demande claire sans jouer un rôle

 

 

 

 

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *