Brèves de comptoir tweet tweet 2

Tweeter est un réservoir inénarrable, l’occasion de sortir la série 2 « Les brèves de comptoir ».

Aujourd’hui, les bars ont été remplacés par des tweets ou autres médias, où il se raconte comme avant, des tonnes de conneries et des kilos de bon sens.

En voici quelques unes, qui franchissent parfois la ligne blanche, d’autres rafraichissantes de mauvaise humeur à la « française ». Donc sans jugement, brut de forme, voici mes vendanges :

  • – T’as fait quoi samedi ?
    – Ohh pas grand chose, j’ai cassé un abribus avec les copains, et toi ?
    #ActeXIII

Note intelligente de l’auteur : Tu habites où que j’aille casser la baie vitrée de ton salon ?

  • Sur les Champs Elysées , une gilet jaune se réjouit de voir attaquer un «  magasin de riches ». Sait-elle que l’industrie française du luxe emploie plus de 200 000 personnes et que sa réputation attire chaque année en France plus de 80 millions de touristes ? Christine Clerc

Note intelligente de l’auteur : l’art de se tirer une balle dans le pied (l’art ou la bêtise ? j’hésite là…)

  • Paris: un tag antisémite sur la devanture d’un Bagelstein …
    Le tag de trop, après des centaines d’autres depuis des semaines.
    La colère sociale est justifiée et la mobilisation des GJ appelle une réponse politique. le silence face aux multiplications des slogans antisémites, homophobes et racistes pave la voie au pire
    #SavoirDireNon
    Raphaël Glucksman

Note intelligente de l’auteur : A faire lire de toute urgence à ce tagueur antisémite le livre de Claude Lanzmann  » Le lièvre de Patagonie » ou s’il n’a pas eu la chance d’avoir un grand-père ou une grand-mère gazés à Auschwitz ou Treblinka ou Sobibor, de regarder le film « Shoah » du même Lanzmann (durée du film : 10h13mn)

  • En Iran, il est interdit à une femme de chanter seule sur une scène, mais les ayatollahs l’autorisent à faire seule le ménage et la cuisine. 
  • Les vieilles personnes se souviennent souvent de la jolie tête qu’elles avaient dans leur jeunesse tandis que les jeunes gens n’imaginent pas la tête que la vie leur fera soixante ans plus tard.   Bernard Pivot

Note intelligente de l’auteur : Je n’ai rien à rajouter après Bernard Pivot 🙁  C’est trop intelligent et subtil et plein d’humour

Conclusion

Le populisme donne une large place à la consultation du peuple.

Ce peuple serait supposé avoir la prescience de son propre intérêt et de celui de la nation.

Dans cette vision du monde, les élites en principe chargées d’éclairer la décision politique, sont soupçonnées de dévoyer constamment l’intérêt collectif à leur profit.

Ainsi, l’opposition du bon sens populaire couplé à l’agissement prétendument néfaste des élites induit une souveraineté légitime se passant de toute intermédiation. 

Jean-Yves Camus ( Fondation Jean Jaurès)

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *