Les 6 erreurs de communication

1)  S’exprimer en utilisant le tu  (le tu qui tue)

« tu aurais du faire ceci ou cela, pourquoi tu n’as pas rangé la chambre, tu ne penses qu’à toi… »

Au lieu de s’exprimer avec son JE :  » J‘ai l’impression que, j‘aurais aimé, je ressens ceci, cela… »

Pire lorsque votre TU stigmatise l’autre : « Tu es nul, tu es incompétent… »

Là, non seulement votre communication est déplorable mais en plus vous déglinguez l’autre en l’identifiant à un état : tout est réuni pour générer le conflit, pour vous sentir mal de détruire ainsi les autres.

Abandonner le TU accusateur, conflictuel, pour parler avec votre JE : çà change la vie !

2) Oui, mais

Qu’est ce qu’un OUI, MAIS ?     Tout simplement vous n’arrivez pas à dire à l’autre :

         « Je ne suis pas d’accord, mais je ne te le dis pas vraiment ».

Soit vous dites OUI, soit vous dites NON, et oubliez le  » oui mais «  qui ne veut rien dire,

Ou qui veut souvent dire NON à l’autre sans avoir le courage de lui dire en face !

3) Les mots clés ou les mots qui généralisent

« C’est toujours pareil », « c’est comme d’hab »…

En généralisant, vous exagérez les choses. Vous tenez un discours catégorique qui n’invite pas à l’échange.

« Quand vous dites que c’est toujours pareil, que c’est comme d’hab » :

 Est ce que c’est vrai ? Est ce exact que c’est toujours comme çà que çà se passe ? Il n’y a pas eu de situation où çà s’est passé au moins une fois différemment ? »  

Si oui, vous voyez bien la faute de communication quand on généralise.

Apprenez à employer des adjectifs plus précis  : Beaucoup, Souvent, Régulièrement

Cela induit que ce n’est pas systématique et que vous n’etes pas dans l’exagération, alors votre interlocuteur aura l’espace pour vous répondre et échanger avec vous.

4) Penser que les mots ont le même sens pour tout le monde

« Ce n’est pas très loin », « J’arrive bientot »,  » « Je n’en ai pas pour longtemps »…

C’est une source d’incompréhension, car chacun a son propre cadre de référence, et « pas cher » pour vous n’a pas forcément la même valeur pour votre voisin, idem quand vous dites « ce n’est pas loin » : cela veut dire 200 mètres ou 50 kilomètres ?

Apprenez à reformuler et à questionner votre interlocuteur : « Quand tu dis que tu arrives bientot, dans combien de temps précisément ?  » « Quand tu dis ce n’est pas très loin, qu’entends tu par pas trop loin ?  »   Ainsi, vous annulez toute source d’incompréhension et de conflit en montrant à l’autre votre intérêt et vous etes surs ainsi …d’etre sur la même longueur d’onde !

5) Ne pas écouter

Rien de plus désagréable quand vous parlez, de voir l’autre rêvasser en face de vous, le regard fuyant et dans ses pensées…

Soit vous etes en relation avec les gens à 100%, soit vous vous retirez pour etre seul si vous ne souhaitez pas entrer en relation. 

C’est une marque de respect, de considération, qui valorise votre aptitude à etre en lien avec les autres, par votre écoute active.

6) S’exprimer avec le « ON »

Vous etes manager d’une équipe, formateur, ou parent d’une famille avec des enfants, et vous vous exprimez pour expliquer une nouvelle situation. Et les réactions sont les suivantes :

« On n’est pas d’accord », « On n’y arrivera pas », « on ne peut pas faire cela », « on n’a pas les moyens »…

Qui est ce « on » ? Est ce que vous savez ce que pensent les autres ? Est ce que vous etes le représentant désigné pour parler au nom du groupe, de votre famille ?

Si non, alors éliminez le « ON  » de votre vocabulaire, et employez le « JE » et exprimer vous de la façon suivante : « je ne partage pas à titre individuel votre proposition », « je ne pense pas que cela est possible de mon point de vue »…

Vous aurez le respect des gens qui vous entourent, en osant vous exprimer à la 1ère personne, et en n’incluant pas tout le groupe, et vous laissez la liberté à chacun de s’exprimer.

 

En travaillant ces 6 nouvelles manières de communiquer, vous allez transformer vos relations et éliminez toute source de conflit, et amenez les gens à s’exprimer plus librement, en confiance, dans l’échange respectueux : essayez, c’est magique ! 

 

 

 

Partagez !

1 commentaire

  1. Philippe Moret

    Répondre

    Merci pour votre commentaire, et surtout votre remarque très pertinente, bien sur que vous avez raison : l’emploi de « toute » source de conflit est un brin généralisateur, ou plutôt « accrocheur » comme dirait un commercial, en tout cas écrit en toute conscience de légère exagération, le mot en lui même de « magique » en est l’illustration !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *